Pr@line Lyonnaise

Voyages, trouvailles, coups de coeur et autres billets d'humeur

Freelance or not freelance, that is the question ?

La dernière étape de mon projet de reconversion a démarré il y a bientôt 2 mois. Je n’ai pas eu l’occasion de m’ennuyer. La preuve, je ne consacre pas autant de temps que souhaité au blog. Non, depuis le début de cette phase les questions se bousculent, accompagnées parfois de doutes. Si les doutes sont vite effacés, les questions en revanche restent. Une question précisément est encore à l’ordre du jour : freelance or not freelance ? Cette question ne trouve à se jour pas de réponse définitive.

Pour tenter de trancher sur le statut de freelance, j’ai entamé des recherches, lu les nombreux billets publiés ces derniers temps. Merci au passage à Anne Laure, à May et Virginie. Cependant, je n’ai à ce jour de réponse miracle. Le choix de devenir freelance comporte son lot d’avantages et d’inconvénients. D’un côté, certains professionnels m’encouragent à prendre ce statut, de l’autre d’autres me freinent.

Bureau freelance blanc

Alors que faire ? Prendre son courage à 2 mains et se lancer ? Prendre le temps de réfléchir et mûrir un projet avant de franchir le pas ? Pas si évident. Il y a déjà une chose dont je suis certaine : je suis suffisamment rigoureuse pour m’astreindre à travailler, et ce même seule. Certes sur la durée, le contact humain d’une équipe me manquera. Mais Lyon possède de sympathiques solutions appelées coworking pour remédier à ce point.

Non, le principal frein est bien identifié : le manque de confiance. Comment le pallier ? Être freelance signifie être capable de se vendre et de convaincre. Devenir mon propre employeur est une piste intéressante pour mon projet professionnel. Encore faut-il trouver des clients, et limiter les creux d’activité ? Alors si des freelances venaient à me lire : comment faites-vous ? Quels seraient vos meilleurs conseils ?

Je l’ai annoncé beaucoup de questions, et je l’espère tôt ou tard des réponses. Et vous, avez-vous déjà envisagé de devenir freelance ?

Crédits photos : Pinterest

12 petits mots sur Freelance or not freelance, that is the question ?

  1. Olivia
    29 octobre 2014 à 11 h 28 min (4 années ago)

    Alala, sacré question, je crois que le freelance me bloquerai pour les même raison que toi, la confiance, se vendre… Des choses très difficile quand on a pas ça dans le sang. Néanmoins, je pense te connaitre un peu et malgré les doutes je suis sûre que ta persévérance, ton envie et tes compétence t’emmènerons très loin ! je te le souhaite en tout cas 🙂

    Répondre
    • pr@linelyonnaise
      19 novembre 2014 à 17 h 49 min (4 années ago)

      j’espère que l’avenir te donnera raison Olivia. A bientôt !

      Répondre
  2. May
    29 octobre 2014 à 11 h 41 min (4 années ago)

    Oh Marion, que tu choisisses de te lancer à ton compte, ou non, je suis sûre que tu feras des jolies choses dans le web. C’est plutôt sain de se poser les bonnes questions avant de se lancer, non ?

    J’imagine que c’est surtout du cas par cas. Il n’y a pas de réponses miracles. Une amie m’a dit que j’avais pris confiance en moi depuis que je suis mis à freelance, que c’était un peu fou de voir mon « évolution ». Finalement, ce sont mes clients qui m’ont donné cette confiance. Je n’ai jamais eu à me vendre. Tout au moins, je ne l’ai jamais ressenti comme ça. Je crois que j’en serai d’ailleurs incapable. Cela se fait naturellement à partir du moment où tu commences à dire « ça y est, je me lance ! ». Tu verras, tu auras des belles surprises.

    Répondre
    • pr@linelyonnaise
      19 novembre 2014 à 17 h 48 min (4 années ago)

      Merci May, je persévère côté recherches pour le moment et espère que le travail finira par porter ses fruits.

      Répondre
  3. Isa
    29 octobre 2014 à 15 h 20 min (4 années ago)

    Coucou !
    Une question compliquée… J’ai été freelance pendant 4 ans (en cumulant parfois avec des temps partiels) et je suis repassée depuis un mois à un travail salarié. C’est difficile car lorsque je suis freelance, j’ai envie d’être salariée, et lorsque je suis salariée, j’ai envie d’avoir la paix et d’être à nouveau freelance…
    Mais travailler à mon compte me pesait beaucoup trop depuis un an, j’ai trouvé extrêmement difficile de : ne pas avoir de congés payés, avoir l’impression de travailler tout le temps, de ne pas avoir de véritable coupure le week-end notamment, de LOUER un appartement (je n’ai pas réussi sans fiches de payes), je suis à un stade de ma vie où je veux avancer, notamment acheter un petit appart (pas possible en étant freelance), aucun avantages sociaux (pas d’APL, pas de cotisation chômage)… Même si financièrement ça allait pas trop mal, ça devenait trop pesant 🙂
    Ceci dit, je pense qu’il faut absolument se lancer pour te forger ta propre expérience !!!

    Répondre
    • pr@linelyonnaise
      19 novembre 2014 à 17 h 46 min (4 années ago)

      Merci Isa, ton commentaire m’a poussé à me renseigner et à participer au forum de entrepreneuriat. J’ai appris beaucoup de choses importantes à savoir avant de se lancer. Je garde ce projet au chaud pour le moment, et note que le statut d’AE en activité principale n’est pas non plus la panacée.

      Répondre
  4. lalydo
    29 octobre 2014 à 17 h 16 min (4 années ago)

    Prends le temps de la réflexion… mais quoi que tu fasses, ce sera le bon choix!

    Répondre
    • pr@linelyonnaise
      19 novembre 2014 à 17 h 43 min (4 années ago)

      La voix de la sagesse, tu as parfaitement raison : ce projet doit être mûrement réfléchi.

      Répondre
  5. Anne-Laure
    31 octobre 2014 à 9 h 01 min (4 années ago)

    Ah ce manque de confiance, qu’est-ce qu’il est pénible celui-là ! Je dois dire qu’après presque 4 ans de freelance, il me colle toujours à la peau. Tu es face à un choix difficile et c’est normal que tu te poses toutes ces questions et que tu doutes. Je pense qu’on a vraiment jamais toutes les réponses avant de se lancer. Mais il y a des fois où, c’est peut-être un peu plus le bon moment que d’autres… pas de crédit sur le dos, pas de petite bouche à nourrir hormis la sienne, pas d’opportunité pro vraiment identifiée. Et c’est peut-être là le moment de se lancer. Il faut que tu te sentes prête et alors tout roulera. Le plus dur est de trouver le premier client, après, le réseau s’occupe du reste. 🙂

    Répondre
    • pr@linelyonnaise
      19 novembre 2014 à 17 h 42 min (4 années ago)

      Ah devenir son commercial et se vendre, pas facile. Merci pour ton commentaire et tes articles aussi.

      Répondre
  6. argone
    10 novembre 2014 à 9 h 37 min (4 années ago)

    Tes questions sont légitimes, c’est normal d’avoir peur avant de sauter dans le grand bain … A bientôt !

    Répondre
    • pr@linelyonnaise
      19 novembre 2014 à 17 h 41 min (4 années ago)

      Merci, pour avoir un bon éclairage, je suis allée chercher des informations au salon de entrepreneuriat. J’ai eu des réponses et garde pour le moment ce projet au chaud…

      Répondre

Laisser un petit mot

Sauf mention contraire, l'intégralité des textes et visuels mis en avant sur ce site sont la propriété exclusive de l'auteur du site. Merci de respecter le copyright, et de ne pas copier, reproduire ou réutiliser ces contenus, sans autorisation préalable et écrite de l'auteur.

Copyright © 2016 Praline Lyonnaise. Ce blog est hebergé par OVH. Conception : Dotpeach.

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE